Demandes d’asile présentées par des personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière

​​​

Remarques importantes au sujet des statistiques portant sur les personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière

  • Aux fins du présent rapport, on entend par « personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière » les personnes qui sont entrées au Canada entre deux points d’entrée officiels. Les demandes d’asile des personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière sont, à l’instar des autres demandes d’asile, déférées à la Section de la protection des réfugiés (SPR) de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada (CISR) après avoir été jugées recevables par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) ou l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).
  • La CISR ne peut fournir des données au sujet des personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière avant février 2017, car c’est à ce moment que les modifications apportées au système lui ont donné la capacité de saisir des données sur ces personnes. Toutefois, en raison de certaines incohérences dans la façon dont les données étaient saisies au départ, il se peut que les statistiques n’englobent pas toutes les personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière. En outre, la CISR ne dispose que de données partielles pour les mois de février et de mars 2017.
  • Les statistiques nationales contenues dans le présent rapport sont produites au moyen des données saisies au moment où les cas sont déférés par IRCC et l’ASFC, ainsi que des données tirées du système électronique de suivi des cas de la CISR.
  • Seules les données relatives aux 10 principaux pays (demandes d’asile déférées) sont présentées, ce qui représente environ 80 p. 100 de l’ensemble des demandes d’asile déférées qui ont été présentées par des personnes ayant franchi la frontière de manière irrégulière.
  • Les données sont sujettes à changer et, en raison du petit nombre de cas réglés jusqu’à maintenant, il faut faire preuve de prudence au moment de tirer des conclusions relativement aux tendances.
  • Le pays présenté comme pays de persécution dans le tableau ci-dessous correspond au premier pays qui a été déclaré par le demandeur d’asile comme pays de persécution au moment où il a présenté sa demande d’asile à un agent de l’ASFC ou d’IRCC, et qui a été inscrit dans le système de gestion des cas de la CISR.
  • Le tableau ci-dessous reflète les données sur les pays telles qu’elles apparaissent actuellement dans le système de gestion des cas de la CISR et sert uniquement à appuyer le processus d’octroi de l’asile. La présence d’un pays donné dans la liste ne doit pas être interprétée comme une reconnaissance de la souveraineté ou du statut politique de ce territoire.

Demandes d’asile présentées par des personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière, 10 principaux pays présentés comme pays de persécution – de février 2017 à juin 2019

 
Reçues Réglées En instance
Accueillies Rejetées Désistements Retraits et autresTotal
TotalNote 1 45 517 9 069 7 786 707 782 18 344 27 167
Nigéria13 565 1 2063 087 157 59 4 509 9 056
Haïti7 798 8972 738 243 141 4 020 3 778
Colombie2 158 2241073531 397 1 761
Turquie1 600 1 192 19 12 18 1 241359
Pakistan1 367 255 13410 25 424 943
République du Congo1 322 64 46 19 20149 1 173
Soudan1 150 452 8218 29 581 569
Érythrée1 05070628 29 771 379
États-Unis1 000 5 345 30 62442 558
Angola9767139136129847
Autres pays 13 531 3 9971 161 162361 5 681 7 844
​​​
Note 1

Données partielles pour les mois de février et de mars 2017.

Retour à la référence de la note de bas de page 1