Réponses aux demandes d'information

Les réponses aux demandes d’information (RDI) sont des rapports de recherches sur les conditions dans les pays. Ils font suite à des demandes des décideurs de la CISR.

La base de données contient les RDI en français et anglais archivées depuis sept ans. Les RDI antérieures sont accessibles sur le site Web Refworld du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Veuillez noter que certaines RDI contiennent des documents annexés qui ne sont pas accessibles ici en version électronique. Pour obtenir une copie d’un document annexé, veuillez en faire la demande par courriel.

5 octobre 2018

EGY106158.EF

Égypte : information sur la situation des chrétiens coptes, y compris au Caire et à Alexandrie; le traitement qui leur est réservé et la protection offerte par l’État (juin 2017-septembre 2018)

Direction des recherches, Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa

1. Situation des chrétiens coptes en 2017-2018

Dans son rapport annuel publié en 2018, Freedom House écrit que, à titre de minorité religieuse, les Coptes [traduction] « en particulier » ont subi « de la persécution et de la violence » en 2017, y compris « de nombreux cas de déplacements forcés, d’agressions physiques, d’attentats à la bombe, d’incendies criminels et de blocages de la construction d’églises au cours des dernières années » (Freedom House 2018). De même, d’après le rapport annuel d’Amnesty International pour 2017-2018,

[version française d’Amnesty International]

[l]es autorités ont continué de porter atteinte au droit à la liberté de religion en exerçant une discrimination contre les chrétiens. […] L’impunité demeurait la règle pour les attaques interconfessionnelles commises contre la communauté chrétienne (Amnesty International 22 févr. 2018).

Allant dans le même sens, dans son résumé de la situation en Égypte publié en janvier 2018, Human Rights Watch signale que [version française de Human Rights Watch] « [l]a violence sectaire » en lien avec la construction ou à la réparation des églises existe toujours (Human Rights Watch 18 janv. 2018).

1.1 Relations avec le président Abdel Fattah al-Sissi

Selon des sources, le 6 janvier 2018, le président al-Sissi a assisté à la messe du Noël copte dans une cathédrale nouvellement construite, située dans la nouvelle capitale administrative du pays à l’est du Caire (Reuters 6 janv. 2018; AFP 21 mars 2018). Dans un article paru dans le National, un journal de langue anglaise des Émirats arabes unis, il est écrit que le président avait promis la construction de la cathédrale au début de 2017 et que, selon les médias de l’État, [traduction] « le gouvernement de l’Égypte et les forces armées ont versé plus de 215 millions de livres égyptiennes [environ 18 millions de dollars canadiens] pour la réalisation du projet » (The National 4 janv. 2018).

Le site d’actualité Egypt Independent signale que, dans un discours à l’Assemblée nationale française, Jean Maher, le président de l’Organisation franco-égyptienne pour les droits de l’homme - OFEDH), a déclaré que [traduction] « le régime actuel du président Abdel Fattah al-Sissi tient à améliorer la situation des Coptes et a mis en œuvre diverses réformes au cours des dernières années » (Egypt Independent 9 juin 2018). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a pas trouvé d'autres renseignements allant dans le même sens.

Selon des sources, à la fin du mois d’août 2018, Manal Mikhail, nommée par le président al-Sissi, est devenue la première femme copte à assumer la fonction de gouverneure en Égypte (Egyptian Streets 30 août 2018; Africanews 31 août 2018; AA 31 août 2018).

1.2 Fermeture d’églises et application de la loi sur la construction d’églises

Pour obtenir des renseignements au sujet de l’adoption et de la teneur de la loi égyptienne sur la construction et la rénovation d’églises, veuillez consulter la réponse à la demande d’information EGY105805 publiée en juin 2017.

Selon l’archiprêtre [évêque] Michael Antoun, représentant de l’Église orthodoxe copte au sein du comité chargé de la légalisation des églises sans permis, à la fin de septembre 2017, l’Église orthodoxe copte avait soumis des demandes visant la reconnaissance de 2 600 églises sans permis et bâtiments connexes (Ahram Online 9 janv. 2018; Al Arabiya 13 janv. 2018). L’initiative égyptienne pour les droits individuels (Egyptian Initiative for Personal Rights - EIPR), une organisation qui se voue [traduction] « à renforcer et à protéger les droits et libertés fondamentaux en Égypte » (EIPR s.d.), qualifie la cadence de travail du comité chargé de la légalisation des églises de [traduction] « léthargique » (EIPR 30 avr. 2018). De même, dans son rapport annuel de 2018, la US Commission on International Religious Freedom (USCIRF) a signalé que, au début de 2018, sur les 5 540 églises qui avaient soumis des demandes, 53 avaient reçu des approbations en vue de « la rénovation, la construction ou l’enregistrement au titre de la loi de 2016 sur la construction d’églises » (É.-U. 25 avr. 2018, 154).

D’après des sources, en octobre 2017, quatre églises ont été fermées dans le gouvernorat de Minya (É.-U. 29 mai 2018, 12; Egypt Independent 29 oct. 2017) à cause d’attentats ou parce que les autorités craignaient [traduction] « de possibles attentats » (Egypt Independent 29 oct. 2017). L’EIPR fait observer que, de septembre 2016 à avril 2018, les autorités égyptiennes ont fermé 14 églises, dont 4 entre janvier et avril 2018 (EIPR, 30 avr. 2018). Dans l’International Religious Freedom Report for 2017 publié par le Département d’État des États-Unis, on peut lire que [traduction] « au moins huit églises actives » ont été fermées en 2017 (É.-U. 29 mai 2018, 12). D’après l’évêque copte Anba Makarios, cité dans un article du journal catholique français La Croix, la loi sur la construction d’églises « “sert parfois” » à légitimer la fermeture d’églises parce qu’elle comporte « trop de restrictions » (La Croix 7 janv. 2018). Des sources ajoutent, en citant l’évêque Makarios, que les restrictions comprennent, par exemple, l’obligation de bâtir des églises seulement dans des villes et non dans des villages (La Croix 7 janv. 2018) ou qu’il est possible d’empêcher la construction d’une église [traduction] « “si les responsables locaux de la sécurité estiment de la situation au chapitre de la sécurité n’est pas propice” » (Mada 28 janv. 2018).

Des sources font remarquer que la fermeture d’églises par les autorités enfreint la loi de 2016 sur la construction d’églises (EIPR 30 avr. 2018; É.-U. 29 mai 2018, 11), car cette loi [traduction] « prévoit que les services religieux seront maintenus dans les églises qui existaient au moment de l’adoption de la loi, même si ces églises ne satisfont pas aux critères pour l’obtention d’un statut légal énoncés dans la loi et dans le décret du premier ministre visant la création du comité de légalisation » (EIPR 30 avr. 2018). D’après l’EIPR, le fait que les autorités administratives ne respectent pas cette disposition démontre [traduction] « l’échec » de la loi pour ce qui est de mettre fin aux « tensions et attaques sectaires associées à la construction et à la rénovation d’églises et de bâtiments religieux » (EIPR 1er févr. 2018). Un article du Middle East Eye (MEE), un [traduction] « organe de presse en ligne financé par des sources indépendantes » (MEE s.d.), attire l’attention sur le fait que [traduction] « des groupes indépendants de défense des droits de la personne et des militants pour les droits des Coptes » dénoncent la loi sur la construction d’églises parce qu’elle « consacre la discrimination à l’endroit des chrétiens » (MEE 3 sept. 2018).

1.3 Le Caire et Alexandrie

Des sources signalent que les chrétiens vivent partout au pays, mais particulièrement en Haute-Égypte [dans le sud du pays] et au Caire et en Alexandrie (Australie 19 mai 2017, paragr. 3.29; É.-U. 29 mai 2018, 3). D’après un rapport sur l’Égypte publié en 2017 par le ministère des Affaires étrangères et du Commerce (Department of Foreign Affairs and Trade - DFAT) de l’Australie, certains faubourgs du Caire, ainsi que d’autres villes et villages, sont considérés comme étant des [traduction] « secteurs chrétiens » (Australie 19 mai 2017, paragr. 3.29). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun renseignement additionnel sur la situation des chrétiens coptes au Caire et en Alexandrie.

2. Incidents en 2017-2018

L’USCIRF signale que 22 attentats contre des églises ont été commis en 2017 par des groupes affiliés à l’État islamique (EI) [EIIS, EIIL, Daech] et des [traduction] « bandes sectaires » (É.-U. 25 avr. 2018, 158).

Selon des sources, le 22 décembre 2017, [traduction] « des centaines » de personnes ont attaqué l’Église du Prince Tawadros [Amir Tadros] [dans le gouvernorat de Giza, au sud du Caire], en scandant des slogans « hostiles » et en exigeant la démolition de l’église (The New Arab 23 déc. 2017; DW 24 déc. 2017; EIPR 1er févr. 2018). Les mêmes sources citent les propos d’un représentant du diocèse selon lesquels l’intérieur et le contenu de l’église avaient été détruits et des fidèles de l’église avaient été agressés (The New Arab 23 déc. 2017; DW 24 déc. 2017; EIPR 1er févr. 2018). Des sources ajoutent que l’église n’avait pas de permis, mais qu’elle avait présenté une demande de permis avant l’attaque (The New Arab 23 déc. 2017; EIPR 1er févr. 2018).

D’après l’EIPR, le 14 avril 2018, une église qui n’avait pas [traduction] « les permis requis des organismes de sécurité » et des résidents coptes ont été attaqués « avec des briques, des pierres et des bâtons » dans le village de Beni Manin, dans le district de Fashn du gouvernorat de Beni Soueif, à la suite de l’opposition de résidents musulmans du village à « la présence d’une église dans la ville » (EIPR 30 avr. 2018).

Selon des sources, à la fin d’août 2018, plusieurs maisons chrétiennes ont été [traduction] « attaquées » dans un village du gouvernorat de Minya (Africanews 2 sept. 2018; MEE 3 sept. 2018). Des sources mentionnent que les manifestants s’opposaient à la présence d’une église (Africanews 2 sept. 2018) ou [traduction] « étaient animés par des affirmations selon lesquelles ces maisons servaient secrètement d’églises » (MEE 3 sept. 2018). Des sources signalent que trois personnes, deux Coptes et un pompier, ont été blessées (Africanews 2 sept. 2018; MEE 3 sept. 2018). D’après les mêmes sources, un représentant du diocèse a déclaré que, quelques semaines plus tôt, une attaque similaire avait eu lieu dans [traduction] « un village avoisinant » (Africanews 2 sept. 2018; MEE 3 sept. 2018); les assaillants « ont été laissés en liberté » (MEE 3 sept. 2018). Selon l’EIPR, les victimes ont été [traduction] « poussées » à accepter la conciliation coutumière et à « renoncer à leurs droits » par « certains » agents de l’État (EIPR 10 sept. 2018).

2.1 Incidents au Caire

Des sources signalent que, le 29 décembre 2017, un homme armé a tué [traduction] « au moins » neuf personnes dans un attentat contre une église orthodoxe copte à Helwan, dans la banlieue [sud] du Caire, après avoir attaqué un commerce appartenant à un chrétien (USA Today 29 déc. 2017; AP 29 déc. 2017; Reuters 29 déc. 2017). Reuters signale que, de plus, deux personnes ont été tuées durant l’attaque contre le commerce (Reuters 29 déc. 2017). Des sources ajoutent que huit chrétiens coptes et un policier ont été tués, et que cinq personnes ont été blessées (Reuters 29 déc. 2017; AP 29 déc. 2017). Des sources signalent que l’EI a revendiqué la responsabilité de cet attentat (Reuters 29 déc. 2017; The New York Times 29 déc. 2017).

2.2 Incidents à Alexandrie

Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun renseignement sur des incidents violents touchant des chrétiens coptes à Alexandrie.

3. Protection offerte par l’État

Selon des sources, lorsque des incidents violents se produisent, le gouvernement continue de s’en remettre [version française d’Amnesty International] « aux systèmes coutumiers de réconciliation » (Human Rights Watch 18 janv. 2018; Amnesty International 22 févr. 2018), [version française de Human Rights Watch] « au lieu de mener des enquêtes et des poursuites pénales » (Human Rights Watch 18 janv. 2018). Pour ce qui est de ce recours [version française d’Amnesty International] « aux systèmes coutumiers de réconciliation », Amnesty International explique que, dans ce climat d’impunité, les violences commises contre des chrétiens « se sont multipliées » (Amnesty International 22 févr. 2018). Dans son rapport, l’USCIRF souligne que, d’après des groupes de défense des droits de la personne, les séances de conciliation coutumière désavantagent les chrétiens et ont pour conséquence, dans certains cas, que des familles chrétiennes [traduction] « sont contraintes de quitter leurs villages et de vendre leurs biens » (É.-U. 25 avr. 2018, 158).

Dans le Religious Freedom Report for 2017 publié par les États-Unis, il est signalé que [traduction] « contrairement aux années précédentes, l’Église orthodoxe copte a refusé de participer aux séances de “conciliation coutumière” parrainées par l’État à titre de solution de rechange à la primauté du droit » (É.-U. 29 mai 2018, 13). De même, d’après le Daily News Egypt, des députés parlementaires et des responsables religieux auraient refusé de participer à des [traduction] « séances de conciliation coutumière » à la suite d’incidents de violence sectaire contre des Coptes à Minya, et ont réclamé que des poursuites judiciaires soient engagées contre les malfaiteurs (Daily News Egypt 12 sept. 2018).

Pour obtenir des renseignements au sujet des séances de conciliation coutumière, veuillez consulter la réponse à la demande d’information EGY105805 publiée en juin 2017.

Il ressort du Religious Freedom Report for 2017 publié par les États-Unis que [traduction] « des sources font état de cas » où la police « n’est pas venue en aide aux parents chrétiens qui voulaient retrouver leurs filles d’âge mineur qui avaient été enlevées par des musulmans ou qui avaient fait une fugue avec un musulman » (É.-U. 29 mai 2018, 24). La même source précise que, selon un militant, les parents chrétiens [traduction] « choisissaient souvent d’abandonner les accusations parce que le tribunal est habilité à placer une fille mineure dans un orphelinat pendant l’enquête, ce qui pourrait durer jusqu’au 18e anniversaire de la fille » (É.-U. 29 mai 2018, 24). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a pas trouvé d'autres renseignements allant dans le même au sujet de la réponse de l’État aux enlèvements de chrétiennes d’âge mineur.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l’aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n’apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d’une demande d’asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d’information.

Références

Africanews. 2 septembre 2018. « Unidentified Muslims Attack Christian Homes in Egypt ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Africanews. 31 août 2018. Abdur Rahman Alfa Shaban. « Egypt’s First Coptic Christian Female Governor: Manal Awad Mikhael ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Agence France-Presse (AFP). 21 mars 2018. « Ahead of Egypt Vote, Most Christians Put Faith in Sisi ». (Factiva) [Date de consultation : 4 sept. 2018]

Ahram Online. 9 janvier 2018. « Egyptian Christian Clerics Praise Decision to Allow Worship at Unlicensed Churches Pending Formal Recognition ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Al Arabiya. 13 janvier 2018. Sonia Farid. « Is Reopening of Egypt’s ‘Unlicensed’ Churches a Step Toward Sectarian Stability? ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Amnesty International. 22 février 2018. « Egypt ». Amnesty International Report 2017/2018: The State of the World’s Human Rights. [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Anadolu Agency (AA). 31 août 2018. Aydogan Kalabalik. « Egypt Appoints First-Ever Christian Female Governor ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Associated Press (AP). 29 décembre 2017. « At Least 10 People Killed in Cairo Church Attack ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Australie. 19 mai 2017. Department of Foreign Affairs and Trade (DFAT). DFAT Country Information Report: Egypt. [Date de consultation : 21 sept. 2018]

La Croix. 7 janvier 2018. Nadia Blétry et Céline Hoyeau. « En Égypte, la délicate question des lieux de culte coptes ». [Date de consultation : 25 sept. 2018]

Daily News Egypt. 12 septembre 2018. « Church Officials, MPs Refuse Customary Reconciliation Sessions, Assert Rule of Law ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Deutsche Welle (DW). 24 décembre 2017. « Crowds Attack Coptic Church in Egypt ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Egypt Independent. 9 juin 2018. Hend El-Behary. « Current Regime Improved Coptic Christians Situation in Egypt: OFID ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Egypt Independent. 29 octobre 2017. Al-Masry Al-Youm. « 4 Churches Closed in October as if Prayer is a Crime: Archbishopric of Minya ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Egyptian Initiative for Personal Rights (EIPR). 10 septembre 2018. « The Egyptian Initiative for Personal Rights Condemns the Pressure Exerted on the Copts of Dimshaw to Accept Customary Reconciliation and Demands the Trial of Those Involved in the Attacks, Compensating the Victims and Building a Church in the Village ». [Date de consultation : 1er oct. 2018]

Egyptian Initiative for Personal Rights (EIPR). 30 avril 2018. « EIPR Decries State’s Closure of Churches that Filed for Legal Status and Demands the Release of All Arrested Persons ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Egyptian Initiative for Personal Rights (EIPR). 1er février 2018. « EIPR Demands Reinvestigation into Attacks on the Kafr al-Wasilin Church in Atfih, Re-Opening of the Church for Worship, and the Speedy Legalization of All Unlicensed Churches ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Egyptian Initiative for Personal Rights (EIPR). S.d. « Who we are ». [Date de consultation : 25 sept. 2018]

Egyptian Streets. 30 août 2018. « Manal Mikhail Becomes Egypt’s First Female Coptic Governor ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

États-Unis (É.-U.). 29 mai 2018. Department of State. « Egypt ». International Religious Freedom Report for 2017. [Date de consultation : 21 sept. 2018]

États-Unis (É.-U.). 25 avril 2018. United States Commission on International Religious Freedom (USCIRF). « Egypt (Tier 2) ». Annual Report 2018. [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Freedom House. 2018. « Egypt ». Freedom in the World 2018. [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Human Rights Watch. 18 janvier 2018. « Egypt ». World Report 2018 : Events of 2017. [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Mada. 28 janvier 2018. Karoline Kamel. « The Bishop Who Makes His Voice Heard: Anba Makarios ». Traduit vers l’anglais par Salma Khalifa. [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Middle East Eye (MEE). 3 septembre 2018. Sondos Asem. « Egyptian Authorities Accused of Negligence in Face of Rising Anti-Christian Violence ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Middle East Eye (MEE). S.d. « About Middle East Eye ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

The National. 4 janvier 2018. Jacob Wirtschafter. « Egypt’s Copts Prepare for Opening of Cathedral in New Administrative Capital ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

The New Arab. 23 décembre 2017. « Egypt Mob Ransacks Unlicensed Church South of Cairo ». [Date de consultation : 19 sept. 2018]

The New York Times. 29 décembre 2017. Nour Youssef. « Gunmen Attack Cairo Church, Killing at Least 9 ». [Date de consultation : 28 sept. 2018]

Reuters. 6 janvier 2018. « Egypt’s Coptic Christians Celebrate Christmas Amid Tight Security ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Reuters. 29 décembre 2017. Ahmed Mohamed Hassan, Amr Abdallah et Mostafa Hashem. « Gunman Kills 11 in Attacks on Coptic Church, Christian-owned Shop in Egypt ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

USA Today. 29 décembre 2017. Mina Nader et Jacob Wirtschafter. « Egypt: At Least 9 Killed in Attack Outside Coptic Church ». [Date de consultation : 21 sept. 2018]

Autres sources consultées

Sources orales : chercheur dont les travaux portent principalement sur les Coptes d’Égypte.

Sites Internet, y compris : BBC; Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient; ecoi.net; Fédération internationale des ligues des droits de l’homme; Institute for War and Peace Reporting; IRIN; Irlande – Refugee Documentation Centre; Jane’s Intelligence Review; Middle East Institute; Minority Rights Group International; Nations Unies – Refworld; Open Doors; Radio France internationale; ReliefWeb; Royaume-Uni – Home Office; Tahrir Institute for Middle East Policy; Union européenne – European Asylum Support Office.