Réponses aux demandes d'information

​Les réponses aux demandes d’information (RDI) sont des rapports de recherches sur les conditions dans les pays. Ils font suite à des demandes des décideurs de la CISR.

La base de données contient les RDI en français et anglais archivées depuis sept ans. Les RDI antérieures sont accessibles sur le site Web European Country of Origin Information Network.

Veuillez noter que certaines RDI contiennent des documents annexés qui ne sont pas accessibles ici en version électronique. Pour obtenir une copie d’un document annexé, veuillez en faire la demande par courriel.

6 mars 2017

SOM105755.EF

Somalie : information sur la capacité d’obtenir des documents, y compris des dossiers médicaux, scolaires et d’emploi; information sur l’efficacité des services postaux à l’échelle nationale et internationale

Direction des recherches, Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada, Ottawa

1. Disponibilité des documents et capacité de les obtenir

Selon un rapport de 2015 du ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth (Foreign and Commonwealth Office) du Royaume-Uni portant sur la Somalie, [traduction] « [i]l n’y a pas de bons systèmes de tenue des dossiers en Somalie » (R.-U. 21 janv. 2015). Dans la fiche sur les documents de voyage et d’identité (Reciprocity Schedule) publiée par le Département d’État des États-Unis concernant la Somalie, on peut lire :

[traduction]

Il n’y a toujours pas d’autorités civiles compétentes reconnues responsables de la délivrance de documents d’état civil. Le gouvernement de la Somalie a cessé d’exister en décembre 1990 et le pays a connu une guerre civile brutale et dévastatrice au cours de laquelle la plupart des dossiers ont été détruits. Les quelques dossiers qui n’ont pas été détruits sont entre les mains de particuliers ou ne peuvent pas être récupérés (É.-U. s.d.a.).

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, le directeur exécutif de l’Association canado-somalienne d’Etobicoke (Somali Canadian Association of Etobicoke — SCAE) [1] a déclaré :

[traduction]

en raison de la guerre civile, tous les dossiers personnels ont été détruits. Par conséquent, une infrastructure [documentaire] comparable à celle du Canada n’existe pas en Somalie. En ce qui concerne les dossiers personnels actuels, le gouvernement de la Somalie travaille pour assurer une tenue de dossiers appropriée, mais ce n’est pas pleinement fonctionnel comme au Canada (directeur exécutif 21 févr. 2017).

Dans une autre communication écrite, le directeur exécutif a expliqué que [traduction] « la norme » pour obtenir des documents somaliens, en Somalie ou depuis l’étranger, consiste à « présenter une demande en personne, remplir des formulaires et payer les frais […] » (ibid. 27 févr. 2017). Cette même source a ajouté : [traduction] « comme il n’y a pas de bonnes infrastructures ni de gouvernement fort en Somalie, [les documents] peuvent être obtenu[s] […] par [une] tierce partie qui vous connaît, quelqu’un qui connaît l’organisation [ou] de hauts responsables du gouvernement qui vous [connaissent] vous ou votre famille » (ibid.). Le directeur exécutif a aussi affirmé que [traduction] « le niveau de corruption et l’absence d’une bonne infrastructure en Somalie font en sorte que [les documents somaliens] [sont] susceptibles [d’être] obtenu[s] […] par quiconque souhaite les obtenir » (ibid.).

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, un représentant basé en Somalie du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) des Nations Unies a affirmé qu’à sa connaissance et selon son opinion personnelle :

[traduction]

[e]n l’absence [d’un] gouvernement fonctionnel adéquat, il était facile d’obtenir des documents [sur le] marché somalien; toutefois, cela a cessé en 2014 lorsque le gouvernement a mené une répression sévère contre ces marchés et les gens gravitant autour d’eux.

À l’heure actuelle, tous les documents et les certificats sont délivrés par la municipalité de Mogadiscio et elle s’appuie sur les renseignements fournis par l’intéressé (avec témoins au besoin) ou des membres de sa parenté (représentant du BCAH 19 févr. 2017).

Dans une autre communication écrite, cette même source a expliqué qu’il [traduction] « y avait des marchés noirs dans la capitale et ses environs [qui veillaient] à produire des documents contrefaits, y compris des certificats de naissance » (ibid. 26 févr. 2017). La même source a ajouté qu’à sa connaissance, [traduction] « cela a cessé, du moins à Mogadiscio; maintenant, la municipalité de Mogadiscio produit les certificats de naissance et de mariage [ainsi que] les documents connexes » (ibid.).

Le représentant du BCAH a également écrit que selon ses connaissances et son opinion personnelle, [traduction] « [a]vant 1991, les certificats de naissance étaient délivrés uniquement dans les régions urbaines » (ibid. 19 févr. 2017). Cette source a ajouté que les [traduction] « certificats de naissance sont rarement délivrés et, en principe, [un certificat de naissance] est délivré uniquement si l’enfant est né dans un hôpital. Il convient [de souligner que] la majorité des bébés naissent à la maison » (ibid.). La fiche sur les documents de voyage et d’identité du Département d’État précise que les documents suivants sont [traduction] « indisponibles » : certificats de naissance; certificats de décès; certificats de mariage; certificats de divorce; certificats d’adoption; cartes d’identité; casiers judiciaires, archives judiciaires, dossiers de prison et documents militaires (É.-U. s.d.a.).

Le représentant du BCAH a expliqué que [traduction] « les dossiers médicaux, scolaires et d’emploi [sont] délivrés par diverses organisations privées, comme les hôpitaux privés, les entreprises, les universités, etc. » (représentant du BCAH 19 févr. 2017). Le directeur exécutif de la SCAE a écrit qu’il [traduction] « est faisable d’obtenir des documents de la Somalie, comme des passeports et des dossiers médicaux, scolaire et d’emploi. Toutefois, ces dossiers peuvent seulement être obtenus dans les grandes villes, moyennant certains frais » (directeur exécutif 21 févr. 2017).

Pour obtenir davantage d’information sur l’accessibilité des documents officiels en Somalie, veuillez consulter la réponse à la demande d’information (RDI) SOM104445 de juin 2013.

1.1 Dossiers scolaires

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, un représentant du Bureau de l’admission et de l’inscription (Admission and Enrollment Office) de l’Université de Mogadiscio (Mogadishu University) a affirmé que [traduction] « l’Université de Mogadiscio délivre à ses étudiants un certificat et un relevé de notes » (Mogadishu University 20 févr. 2017). À titre de spécimens, des copies d’un [traduction] « vieux certificat », d’un « certificat mis à jour » et d’un « relevé de notes » (ibid.), envoyées à la Direction des recherches par le représentant du Bureau de l’admission et de l’inscription, sont annexées à la présente RDI (documents annexés 1, 2 et 3, respectivement). Le représentant de l’Université de Mogadiscio a en outre souligné qu’un [traduction] « ancien étudiant peut demander des documents après avoir rempli les conditions du [Bureau] de l’admission et de l’inscription qui délivre de tels documents » (ibid.). Dans une autre communication écrite, cette même source a expliqué que parmi ces conditions, il faut remplir le formulaire d’autorisation qui comprend une vérification :

[traduction]

  1. financière de son solde;
  2. départementale de ses notes;
  3. du dossier d’emprunt à la bibliothèque [tous les livres ont été retournés] (ibid. 26 févr. 2017).

À titre de spécimen, une copie d’un formulaire d’autorisation, envoyée à la Direction des recherches par le représentant du Bureau de l’admission et de l’inscription, est annexée à la présente RDI (document annexé 4). Le représentant de l’Université de Mogadiscio a également précisé que l’étudiant doit également [traduction] « s’inscrire [au] club des anciens diplômés » et obtenir une carte d’identité d’ancien étudiant (ibid.). Selon cette même source, les étudiants à l’étranger peuvent envoyer un [traduction] « courriel officiel » au Bureau de l’admission et de l’inscription déclarant qu’un représentant peut obtenir son certificat (ibid.).

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, le vice-recteur de l’Université de la Somalie (University of Somalia) a déclaré qu’il [traduction] « est possible, à la demande de l’étudiant et moyennant le paiement des frais exigés », d’obtenir un relevé de notes universitaire ou d’autres dossiers scolaires depuis l’étranger (University of Somalia 22 févr. 2017). Le vice-recteur a écrit que [traduction] « les étudiants et les anciens peuvent envoyer de telles demandes au Registraire et au vice-recteur adjoint aux Affaires académiques en s’identifiant avec leur courriel officiel » (ibid.). Le vice-recteur a aussi déclaré que l’Université de la Somalie délivre les [traduction] « principaux documents » suivants à ses étudiants :

[traduction]

  1. Certificat de diplomation, après avoir rempli les exigences, scolaires, financières et autres;
  2. Relevé de notes officiel;
  3. Certificat d’étudiant de bonne foi;
  4. Autres documents (autorisation financière, documents d’inscription, reçus, documents de transfert de crédits universitaires, etc.) (ibid.).

Le vice-recteur a précisé que les [traduction] « documents de l’université sont délivrés en anglais sur des formulaires standards qui portent le logo de l’université » (ibid.).

Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, le directeur de la Faculté des relations internationales (Faculty of International Relationship) de l’Université Plasma (Plasma University) a affirmé que l’Université Plasma, qui a [traduction] « des campus régionaux dans les principales villes de la Somalie », délivre à ses finissants les « diplômes universitaires » suivants en « format papier » : « maîtrises, diplômes d’études supérieures, baccalauréats, diplômes d’études intermédiaires, diplômes d’associé et certificats professionnels » (Plasma University 1er mars 2017). Cette source a aussi écrit qu’un diplômé a le [traduction] « droit de demander [un] relevé de notes depuis l’étranger s’il a rempli toutes les exigences du programme » en

[traduction]

  1. rempli[ssant un] formulaire de demande de relevé de notes;
  2. [suivant le] processus de vérification [de l’étudiant] du bureau des dossiers (ibid.).

Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés concernant la disponibilité et la capacité d’obtenir des dossiers scolaires en Somalie, la Direction des recherches n’a trouvé aucune autre information allant en ce sens ni aucun renseignement additionnel.

1.2 Dossiers médicaux

Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches a trouvé peu d’information sur la disponibilité des dossiers médicaux.

Un article de décembre 2006 des Réseaux d’information régionaux intégrés (IRIN) signale un incident survenu à Dinsor, où [traduction] « le gouvernement somalien et les troupes éthiopiennes sont entrés dans un hôpital géré par Médecins sans frontières » et ont confisqué « les dossiers médicaux de tous les patients » (Nations Unies 29 déc. 2006). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun renseignement allant dans le même sens que ceux présentés ci-dessus.

Selon les Country Reports on Human Rights Practices 2015 du Département d’État des États-Unis, [traduction] « Al Chabaab a imposé des restrictions aux soins médicaux, y compris en limitant les déplacements des civils qui se rendent dans d’autres régions pour obtenir des soins médicaux, en détruisant des médicaments fournis par des organisations humanitaires et en fermant des cliniques » (É.-U. 13 avr. 2016, 17).

Selon le site Internet de l’Hôpital de Mogadiscio (Mogadishu City Hospital), l’hôpital dispose d’un [traduction] « département des dossiers et de l’information » et l’hôpital a

des services de gestion des dossiers et de l’information pour [la] gestion de l’information de l’hôpital[,] y compris pour le classement et l’extraction des dossiers des patients et pour l’évaluation statistique du rendement de l’hôpital […] (Mogadishu City Hospital s.d.).

Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun renseignement sur la marche à suivre pour obtenir des dossiers médicaux.

2. Disponibilité et efficacité des services postaux

Selon la section portant sur les télécommunications de l’évaluation des capacités logistiques (Logistics Capacity Assessment — LCA) [2] pour la Somalie, menée entre septembre et décembre 2013 (Nations Unies 7 juin 2016) et mis à jour en 2014, [traduction] « [l]e service postal de la Somalie est non fonctionnel depuis longtemps » (ibid. 24 mars 2014). Un article de 2013 de Reuters signale que [traduction] « les défis pour réintégrer [la Somalie] dans la communauté postale mondiale sont multiples — il n’y a pas de bureaux de poste en activité, seules les routes principales portent un nom et la majorité des domiciles n’ont pas de numéro » (Reuters 26 avr. 2013). Cette même source souligne que la lutte continue avec les [traduction] « insurgés liés à Al-Qaïda » et le grand nombre de pirates le long de « certaines parties de la côte » sont des facteurs additionnels (ibid.).

La même source cite ensuite le porte-parole de l’Union postale universelle (UPU) [3] qui aurait dit que [traduction] « la Somalie a créé un bureau à l’aéroport pour traiter le courrier international entrant et sortant, initialement pour répondre aux besoins du gouvernement, des ambassades et des universités » (ibid.). Selon un communiqué de presse d’octobre 2013 de l’UPU, « [e]n 1991, la Somalie comptait une centaine de bureaux de poste et 2 165 employés postaux. Aujourd’hui, il y a un bureau de poste général dans la capitale et quelque 25 employés » (UPU 31 oct. 2013). Cette même source précise également « [qu’a]près 23 ans sans services postaux », les services postaux internationaux de la Somalie devaient reprendre « à partir du 1er novembre 2013, grâce à une entente conclue avec les Émirats arabes unis (EAU) et son opérateur désigné, [P]ostes des Émirats (Emirates Post [Group — EPG]) » (ibid.). D’après cette même source, « l’entente [conclue en avril] couvre le traitement et l’acheminement de la poste aux lettres à destination de la Somalie et en provenance de ce pays jusqu’au 31 décembre 2014 » (ibid.). De même, la LCA explique

[traduction]

[à la] mi-2013, le ministre de l’Information, des postes et des télécommunications a signé une entente avec [EPG] pour traiter le courrier à destination et en provenance de la Somalie. Le centre de transit du courrier [d’EPG] à l’aéroport international de Dubaï était alors utilisé pour acheminer le courrier de la Somalie vers diverses destinations (Nations Unies 24 mars 2014).

Selon un article d’octobre 2014 de la British Broadcasting Corporation (BBC), [traduction] « le gouvernement de la Somalie a lancé son premier service postal en plus de vingt ans » et a « mis en place des codes postaux partout au pays pour la première fois de son histoire » (BBC 13 oct. 2014). La BBC cite le ministre des Postes et des télécommunications (Posts and Telecommunications) qui aurait dit que les [traduction] « Somaliens pourront maintenant recevoir des lettres de l’étranger » et que « la prochaine étape consistera à leur permettre d’envoyer des lettres à des amis et des membres de leur parenté qui vivent à l’étranger » (ibid.). La BBC souligne que [traduction] « [l]a majorité des Somaliens communiquent par courriel et téléphone cellulaire ou envoient des lettres manuscrites par l’entremise d’amis » (ibid.). Un article de 2015 d’EPG cite le ministre somalien de l’Information, des postes et des télécommunications qui aurait dit qu’il [traduction] « reste beaucoup à faire pour restaurer les infrastructures postales inutilisées du pays » et que « rétablir le service de livraison de colis [est] une priorité » (EAU 5 nov. 2015). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés concernant le rétablissement des services postaux ou leurs fonctionnalités, la Direction des recherches n’a trouvé aucune autre information allant en ce sens ni aucun renseignement additionnel.

2.1 Fournisseurs de services postaux et de messagerie internationaux

Dans un Country Regulations Topics concernant les importations et les exportations avec l’Iran, United Parcel Service (UPS) explique que la Somalie [traduction] « fait l’objet de sanctions économiques complexes du [Bureau du contrôle des avoirs étrangers du département du Trésor des États-Unis] qui forcent UPS à suspendre complètement le service » (UPS janv. 2011). Selon UPS, [traduction] « [l]a suspension de service s’applique aux exportations et aux importations, [y] compris la livraison de courrier ou de colis à des individus, des institutions, des organisations, des ambassades et des consulats des pays visés par la restriction dans un pays tiers non visé par la restriction » (ibid.). Cette même source remarque également :

[u]ne exception est prévue pour les envois approuvés transportés au moyen les services d’expédition aériens et maritimes [Supply Chain Solutions]. La demande d’autorisation peut être faite par le vendeur d’UPS en utilisant le formulaire Embargoed and Sanctioned Country Matrix se trouvant sur le site intranet d’UPS sur la conformité douanière et commerciale (ibid.).

Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucun autre renseignement sur la disponibilité des services d’UPS à destination ou en provenance de la Somalie.

En sélectionnant la Somalie sur le site Internet de Fedex, l’alerte contextuelle suivante s’affiche : [traduction] « [e]n raison de l’embargo commercial en vigueur, nous n’offrons pas de services en provenance ou à destination de ce pays à l’heure actuelle » (Fedex s.d.). Le site Internet du Service postal des États-Unis (United States Postal Service — USPS) précise, concernant l’envoi de courrier en Somalie, que [traduction] « [t]ous les services postaux sont suspendus » (É.-U. s.d.b.).

Selon la LCA, Deutsche Post DHL (DHL) a des activités à Mogadiscio et [traduction] « fournit des services postaux » (Nations Unies 24 mars 2014). Le site Internet de DHL fournit une adresse à Mogadiscio pour un point de service DHL Express (DHL Express s.d.). Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, le vice-président et directeur des Services juridiques pour l’Europe orientale, le Moyen-Orient et l’Afrique orientale, qui a obtenu de l’information auprès de l’agent de DHL Express pour la Somalie, a affirmé que

[traduction]

DHL ne classe pas nos services comme des « services postaux », mais plutôt comme des « services de messagerie express » distincts des services postaux de base. Cela dit, [DHL] offre parmi ces « services de messagerie express » la possibilité de livrer des documents provenant de partout en Somalie partout ailleurs dans le monde (y compris au Canada) et provenant de partout dans le monde (y compris du Canada) en Somalie. En ce qui concerne l’expédition de colis, [DHL] offre aussi dans le cadre de ses services de messagerie express la possibilité de livrer des colis provenant de partout dans le monde (y compris du Canada) en Somalie; toutefois, le transport international des colis provenant de la Somalie fait l’objet de restrictions (ibid. 21 févr. 2017).

Cette même source a en outre écrit que

[traduction]

DHL ne se concentre pas sur les services de messagerie express à l’intérieur de la Somalie. Toutefois, [DHL] offre des services entre les grandes villes, soit principalement Mogadiscio, Bossaso, Gardo, Garowe et Galkayo. [DHL] effectu[e] parfois des livraisons à Kismayo, à Baidoa, à Giohar et à Beletwayne (ibid.).

La LCA relève en outre que Postes Australie (Australia Post) a des activités à Mogadiscio et [traduction] « fournit surtout des services maritimes de livraison de colis à des destinations somaliennes » (Nations Unies 24 mars 2014). Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, un représentant du service à la clientèle de Postes Australie a remarqué qu’à sa connaissance, [traduction] « Postes Australie n’a pas de personnel en Somalie. [Postes Australie] offr[e] un service postal, le courrier maritime d’un délai de deux à trois mois. Lorsque les envois arrivent en Somalie, la livraison est effectuée par le service postal local » (représentant d’Australia Post 13 févr. 2017). Selon le site Internet de Postes Australie, [traduction] « le service international express et tous les services postaux aériens demeurent suspendus, y compris le courrier international recommandé. Le service de courrier maritime est encore disponible » (Australie s.d.). Selon cette même source, [traduction] « la Somalie n’accepte pas les colis envoyés par le service international express. Elle accepte seulement les documents ou les documents d’affaires [internationaux] express » (ibid.). Le site Internet précise en outre que [traduction] « le service de colis international express (utilisant le réseau du [service de courrier express]) livre uniquement à Mogadiscio, à Berbera (via Djibouti) et à Hargeysa (via Djibouti) » (ibid.).

Selon le site Internet de Postes Canada, les services postaux internationaux suivants ne sont pas offerts pour la Somalie : par avion, y compris poste-lettres, colis et « PrioritéMC Mondial » et par voie de surface, y compris poste-lettres et colis (Canada s.d. italique dans l’original). Parmi les sources qu’elle a consultées dans les délais fixés, la Direction des recherches n’a trouvé aucune autre information allant en ce sens ni aucun renseignement additionnel.

Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l’aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais fixés. Cette réponse n’apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d’une demande d’asile. Veuillez trouver ci-dessous les sources consultées pour la réponse à cette demande d’information.

Notes

[1] L’Association canado-somalienne d’Etobicoke (Somali Canadian Association of Etobicoke — SCAE) est une [traduction] « organisation communautaire à but non lucratif fondée en 1987. La SCAE offre un large éventail de services aux immigrants et aux réfugiés somaliens. Ces services visent à aider les nouveaux arrivants somaliens à s’ajuster à leur nouveau mode de vie au Canada » (SCAE s.d.).

[2] Les Évaluations des capacités logistiques (Logistics Capacity Assessments — LCA) figurent [traduction] « depuis longtemps parmi les outils logistiques du [Programme alimentaire mondial] PAM. Depuis 2008, il constitue une importante source de renseignements concernant les infrastructures logistiques et les services dans un pays donné[.] L’outil sert à organiser ces renseignements de façon uniforme pour de multiples pays et à partager ces renseignements au sein du PAM et avec la communauté humanitaire à l’échelle mondiale » (Nations Unies 1er févr. 2016).

[3] Selon son site Internet, l’Union postale universelle (UPU) est une organisation internationale comptant 192 pays membres et « constitue le principal forum de coopération entre les acteurs du secteur postal, permettant d’assurer un véritable réseau universel de produits et de services à la pointe du progrès » (UPU s.d.).

Références

Australie. S.d. Australia Post. « International Post Guide Somalia ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

British Broadcasting Corporation (BBC). 13 octobre 2014. « Somalia Government Launches Postal Service ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

Canada. S.d. Postes Canada. « International Mail Limitations ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

DHL Express. 21 février 2017. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

DHL Express. S.d. « Find a DHL Service Point Location ». [Date de consultation : 20 févr. 2017]

Directeur exécutif, Somali Canadian Association of Etobicoke (SCAE). 27 février 2017. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Directeur exécutif, Somali Canadian Association of Etobicoke (SCAE). 21 février 2017. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Émirats arabes unis (EAU). 5 novembre 2015. Emirates Post Group (EPG). « Somali Post and EPG Review Measures to Improve Postal Services Between Somalia and UAE ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

États-Unis (É.-U.). 13 avril 2016. « Somalia ». Country Reports on Human Rights Practices. [Date de consultation : 21 févr. 2017]

États-Unis (É.-U.). S.d.a. Department of State. « Somalia Reciprocity Schedule ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

États-Unis (É.-U.). S.d.b. United States Postal Service. « Country Conditions for Mailing – Somalia ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

Fedex. S.d. « Attention ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

Mogadishu City Hospital. S.d. « Services ». [Date de consultation : 20 févr. 2017]

Mogadishu University. 26 février 2017. Admission and Enrollment Office. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches par un représentant.

Mogadishu University. 20 février 2017. Admission and Enrollment Office. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches par un représentant.

Nations Unies. 7 juin 2016. Programme alimentaire mondial (PAM). « Somalia ». Logistics Capacity Assessment. Erick Mmari. [Date de consultation : 23 févr. 2017]

Nations Unies. 1er février 2016. Programme alimentaire mondial (PAM). « Logistics Capacity Assesment ». [Date de consultation : 21 févr. 2017]

Nations Unies. 24 mars 2014. Programme alimentaire mondial (PAM). « 3.5 Somalia Telecommunications ». Logistics Capacity Assessment. Lucy Styles, Erick Mmari. [Date de consultation : 8 févr. 2017]

Nations Unies. 29 décembre 2006. Réseaux d’information régionaux intégrés (IRIN). « Fragile Security in Mogadishu, NGO Slams Raid on Hospital ». [Date de consultation : 21 févr. 2017]

Plasma University. 1er mars 2017. Faculty of International Relationship. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches par le directeur.

Représentant, Australia Post. 13 février 2017. Customer Service. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Représentant, Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) des Nations Unies en Somalie. 26 février 2017. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Représentant, Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) des Nations Unies en Somalie. 19 février 2017. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches.

Reuters. 26 avril 2013. Tom Miles. « Return to Sender? Maybe Not as Somalia to Restart Mail 22 Years On ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

Royaume-Uni (R.-U.). 21 janvier 2015. Foreign and Commonwealth Office. « Somalia - Country of Concern ». [Date de consultation : 10 févr. 2017]

Somali Canadian Association of Etobicoke (SCAE). S.d. « Somali Canadian Association of Etobicoke ». [Date de consultation : 23 févr. 2017]

Union postale universelle (UPU). 31 octobre 2013. « International Mail Services Resume in Somalia ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

Union postale universelle (UPU). S.d. « The UPU ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

United Parcel Service (UPS). Janvier 2011. « Import/Export. United States to Iran (Islamic Republic of) Country Regulations Topics ». [Date de consultation : 8 févr. 2017]

University of Somalia. 22 février 2017. Communication écrite envoyée à la Direction des recherches par le vice-recteur.

Autres sources consultées

Sources orales : Banadir Hospital; Canadian Association of Somali Lawyers; International Medical Corps; Mogadishu City Hospital; Organisation internationale pour les migrations, mission en Somalie, bureau de Nairobi; Somali Medical Association; Somalie – ambassade à Kuala Lumpur, ambassade à Washington, Ministry of Information and Communication; Union postale universelle.

Sites Internet, y compris : Banadir Hospital; Canadian Association of Somali Lawyers; Diplomat News Network; ecoi.net; États-Unis – Department of State, Central Intelligence Agency; Factiva; International Medical Corps; Keesing’s Document Checker; Médecins sans frontières; Mogadishu University; Nations Unies – Bureau de la coordination des affaires humanitaires, Haut Commissaire pour les réfugiés, Reliefweb; Organisation internationale pour les migrations, Afrique de l’Est et Corne de l’Afrique; Plasma University; Postal Technology International; Somali Canadian Association of Etobicoke; Somali Medical Association; Somalie – ambassade à Kuala Lumpur, ambassade à Washington, Ministry of Information, Posts and Telecommunication; University of Somalia.

Documents annexés

  1. Mogadishu University. S.d. Admission and Enrollment Office. Copie d’un vieux certificat. Envoyée à la Direction des recherches par un représentant le 20 février 2017.
  2. Mogadishu University. S.d. Admission and Enrollment Office. Copie d’un certificat mis à jour. Envoyée à la Direction des recherches par un représentant le 20 février 2017.
  3. Mogadishu University. S.d. Admission and Enrollment Office. Copie d’un relevé de notes. Envoyée à la Direction des recherches par un représentant le 20 février 2017.
  4. Mogadishu University. S.d. Admission and Enrollment Office. Copie d’un formulaire d’autorisation. Envoyée à la Direction des recherches par un représentant le 26 février 2017.